La Chute de Lapinville, un nouvel épisode du lundi au vendredi.

 

 

 

    Loading...
    Loading...

    « Le podcast de l'émission 28 Minutes »

    Jérémy Ferrari, l’enfant terrible de l’humour noir, fait école

     

    La couleur de Jérémy Ferrari : le noir. Comme les tenues qu’il arbore sur scène ; comme son humour, particulièrement grinçant ; ou comme ses humeurs, qui l’ont conduit à faire une tentative de suicide et à tomber dans l’alcoolisme. Avant d’être révélé au public dans l’émission de Laurent Ruquier “On n’demande qu’à en rire”, l’humoriste grandit à Charleville-Mézières, dans les Ardennes. Fils de commerçants, élève dissipé, adolescent renfrogné : Jérémy Ferrari quitte très tôt le système scolaire pour découvrir le théâtre. Il remplit aujourd’hui des salles comme l’Accor Arena de Paris. Sa dernière tournée, longue de cinq ans : celle de son spectacle “Anesthésie générale”, trois heures consacrées au système médical et hospitalier français. “J’ai développé très tôt une colère contre les aberrations de la société [...], mais aussi une curiosité pour essayer d’en comprendre les rouages et les dénoncer.” En parallèle, il lance une école du rire, l’ESAR — École supérieure des arts du rire — un projet pour construire “l’école de [ses] rêves”, et est à l’affiche du film “Roqya”, en salle le 14 mai. Jérémy Ferrari est notre invité.

     

    Répression en Tunisie : 13 ans après, que reste-t-il de la Révolution tunisienne ?

     

    Borhen Bssais et Mourad Zeghidi, chroniqueurs de radio et télévision, placés en détention pour “fausses informations dans le but de diffamer autrui ou porter atteinte à sa réputation” ; Sonia Dahmani, avocate, brutalement arrêtée samedi 11 mai et filmée en direct par France 24… Un peu plus de treize ans après la révolution du Jasmin, la démocratie tunisienne paraît bien mal en point. Selon le syndicat national des journalistes tunisiens, plus de soixante personnes — journalistes, avocats, opposants — ont fait l’objet de poursuites judiciaires depuis la promulgation d’une loi visant à réprimer la diffusion de “fausses nouvelles” il y a un an et demi. Une énième entorse aux libertés publiques, lesquelles n’en finissent plus d’être grignotées depuis l’arrivée au pouvoir de Kaïs Saïed en 2019 — alors que rien ne semblait le prédestiner à suivre les traces de son prédécesseur Ben Ali. Devenue anti-réfugiés, confrontée à une crise socio-économique importante, la Tunisie a pris un virage autoritaire. Que reste-t-il de la révolution du Jasmin ? Nos invités en débattent.

     

    Enfin, retrouvez également les chroniques de Xavier Mauduit et Marie Bonnisseau !

     

     

    28 Minutes est le magazine d’actualité d’ARTE, présenté par Elisabeth Quin du lundi au jeudi à 20h05. Renaud Dély est aux commandes de l'émission le vendredi et le samedi. Ce podcast est coproduit par KM et ARTE Radio. 

    • Un documentaire

      de KM & ARTE Radio

    • Mise en ligne

      14 mai 2024

    • Enregistrement

      14 mai 2024

    • Présentation

      Élisabeth Quin

    • Production

      KM, ARTE Radio

    28 Minutes
    28 Minutes

    28 Minutes

    28 Minutes est le magazine d’actualité d’ARTE, présenté par Elisabeth Quin du lundi au jeudi à 20h05. Renaud Dély est aux commandes de l'émission le vendredi et samedi. Ce podcast est coproduit par KM et ARTE Radio.
    28 Minutes

    Les derniers numéros

    ARTE Radio a aussi son application mobile

    Rester sur le site
    Description artwork
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    Description image
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    À l’écoute

    Fantazio & Co Épisode 2

    Sex & sounds

    Et si on pouvait enlever les sons du sexe - les gémissements, les orgasmes, les lits qui grincent, les vantardises, les frouts ?

    Lire la suiteLire la suite

    Ma liste de lecture

    Le son a bien été ajouté à la liste de lecture

    Fermer la popin