Loading...
    Loading...

    « Je ne vous tue pas, je vous marque »

    Parce que personne n'est à l'abri d'être privé de liberté, et que le système punitif et sécuritaire tend à se diffuser au sein de la société, Un podcast à soi revient avec une mini-série consacrée à la violence, à la colère, à l'articulation entre le genre et la prison. Qu’elles soient prisonnières, proches de prisonniers ou victimes de violences, qu’est-ce que la prison fait aux femmes ?

    Dans ce premier épisode, des femmes autrices de violences racontent leurs parcours avant leur entrée en prison. En donnant à entendre sans tabou ni concession des parcours de femmes violentes, ce premier volet nous invite à interroger la violence au prisme du genre : Eve a poignardé plusieurs conjoints violents et Zineb, jeune délinquante, est devenue proche des réseaux djihadistes. Si elle est avant tout une puissance d'agir pour les hommes, pour les femmes l'usage de la violence est quasiment toujours précédé de violences masculines et/ou économiques, sociales, institutionnelles. Sans déresponsabiliser et, par là même, déposséder les femmes de leurs actes, cet épisode permet d'envisager la construction genrée d’un imaginaire violent dépourvu de femmes.

    Avec :
    - Eve et Zineb
    - Coline Cardi, Maîtresse de conférences (Université Paris 8 - Cresppa/CSU), sociologue, spécialiste de la déviance et du genre.
    - Corinne Rostaing, sociologue, spécialiste du monde carcéral (Université Lyon 2)
    - Natacha Chetcuti-Osorovitz, sociologue spécialiste des violences de genre, épistémologie féministe et sociologie carcérale
    - Géraldine Casutt ,doctorante, préparant une thèse sur les femmes djihadistes et leurs rapport à la violence

    Textes :
    - « Toute rage dehors » Anonyme, infokiosque
    - « Féroces », Cécilia Colombo
    - « Deux ou trois choses dont je suis sûre » Dorothy Allison
    - « Je ne chasse pas sur mon territoire » Astrid Chaffringeon

    Remerciements :
    Comme toujours, mais en particulier ici, ce documentaire a été réalisé en étroite collaboration avec des chercheuses féministes. Je tiens à remercier tout particulièrement cette fois-ci Coline Cardi et Natacha Chetcuti-Osorovitz pour leur confiance, nos échanges et leurs travaux inspirants qui nourrissent ma réflexion.
    Merci à Pauline de Smet, de l'Observatoire International des prisons
    À Krista, Elsa, Gaelle et Sylvia du journal l'Envolée
    À Mathilde et Julie du Genepi
    À mes parents qui m’ont accompagnée jusqu’à Bayonne afin que je puisse enregistrer les voix des femmes, tout en restant auprès de mon bébé nouveau né dont je ne souhaitais pas être séparée trop longtemps.

    Ressources :
    - Femmes en prison et violences de genre, résistances à perpétuité, Natacha Chetcuti-Osorovtiz, La Dispute
    - Une institution dégradante, la prison, Corinne Rostaing, Gallimard
    - Penser la violence des femmes, Coline Cardi, Geneviève Pruvost, La Découverte
    - Femmes détenues, les oubliées, Observatoire international des prisons

    • Une création

      de Charlotte Bienaimé

    • Mise en ligne

      18 mai 2021

    • Enregistrements

      mars 2021

    • Prise de son,montage, textes et voix

      Charlotte Bienaimé

    • Réalisation et mixage

      Samuel Hirsch

    • Musique originale

      Samuel Hirsch

    • Lectures

      Laure Giappiconi

    • Sélection des textes et accompagnement éditorial

      Juliette Hamon

    • Illustrations

      Anna Wanda Gogusey

    • Production

      ARTE Radio

    Un podcast à soi
    Un podcast à soi

    Un podcast à soi

    Chaque premier mercredi du mois, Un Podcast à soi mêle intimité et expertise, témoignages et réflexions, pour aborder les questions de genre, de féminismes, d’égalité entre les femmes et les hommes. Un podcast de Charlotte Bienaimé pour ARTE Radio.
    Un podcast à soi

    Les derniers numéros

    Description artwork
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    Description image
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    À l’écoute

    Fantazio & Co Épisode 2

    Sex & sounds

    Et si on pouvait enlever les sons du sexe - les gémissements, les orgasmes, les lits qui grincent, les vantardises, les frouts ?

    Lire la suiteLire la suite

    Dans la playlist

    Le son a bien été ajouté à la liste de lecture

    Fermer la popin