Loading...
    Loading...

    « Tout ce qui s'éteint, c'est triste »

    Pour Nénette, ma grand-mère, ça n’a pas toujours été facile de parler le français. Sa langue à elle, c’est le patois limousin. Mais aujourd’hui, de Limoges à Bordeaux, il ne reste plus grand monde avec qui échanger. La langue s’évapore en même temps que les gens qui la parlent. Alors, je reviens à la ferme lui rendre visite et enregistrer les mots, les graver, avant qu’ils ne disparaissent. 

    • Un documentaire

      de Cédric Calandraud

    • Mise en ligne

      10 janvier 2019

    • Enregistrements

      octobre-novembre 18

    • Mise en ondes & mix

      Samuel Hirsch

    • Réalisation & photo

      Cédric Calandraud

    • Production

      ARTE Radio

    Vous aimerez aussi

    L'accent de ma mère L'accent de ma mère
    L'accent de ma mère

    L'accent de ma mère

    Par Leïla HaddLeïla Hadd

    Ma mère parle un français bien à elle, avec un accent et des mots bizarres..." Leila raconte son rapport avec la langue singulière de sa maman kabyle. Et comment elle...

    Querelle de clocher Querelle de clocher
    Querelle de clocher

    Querelle de clocher

    Par Grégoire MolleGrégoire Molle

    Dans la petite commune de Maconge, en Bourgogne, les cloches sonnent toutes les heures de nuit comme de jour. Un ancien enfant du pays, revenu de Paris dans son village pour...

    Description artwork
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    Description image
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    À l’écoute

    Fantazio & Co Épisode 2

    Sex & sounds

    Et si on pouvait enlever les sons du sexe - les gémissements, les orgasmes, les lits qui grincent, les vantardises, les frouts ?

    Lire la suiteLire la suite

    Dans la playlist

    Le son a bien été ajouté à la liste de lecture

    Fermer la popin